Les judokas du dojo talaudiérois qu’il dirigeait, mais aussi toutes les instances de cet art martial, éprouvent une grande tristesse après le décès de Benoît DONNEL, grand maître de cette discipline pour laquelle il a œuvré tout au long de sa vie. Il a débuté le judo dans les années 1956-1957, époque où ce sport émergeait dans la cité stéphanoise. Devenu professeur en 1968, il fut plusieurs fois champion de département et de région, et avait décroché une troisième place aux championnats de France seniors en 1967. Passé du côté des dirigeants, il est resté 21 ans conseiller technique départemental de la Loire, avant de prendre la présidence du comité de la Loire de 1988 à 2016. Fidèle à des traditions nées au Japon, où il se rendra plusieurs fois, il est resté l’ami de tous, en particulier celui des champions internationaux français, mais aussi de grands maîtres japonais.

Benoît DONNEL (à droite) recevant la médaille de l'Assemblée Nationale en 2016.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly